le souhaite l’Otan depuis de longues années, la Belgique prévoit, comme nombre des alliés, de consacrer 2% de son PIB à la Défense à partir de 2035.
Belgaimage-22174850
Les enfants et les personnes sensibles doivent absolument éviter les efforts physiques.
Les hommes du 1/3 Lanciers de Marche-en-Famenne travaillaient en chevile avec des soldats français.
d-20220614-GVQK8F 2022-06-14 17_19_25
Jean-Marc Deker.
Le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw a plaidé pour modifier la loi et créer un tribunal spécialisé en terrorisme composé de juges professionnels, comme cela se fait en France.
Rupa veille à ce que ses deux enfants aient une vie stable, moins chaotique que la sienne.
PHOTONEWS_10735760-001
Un accord passé avec la France comprend l’acquisition de neuf systèmes infovalorisés Caesar NG, de l’artillerie à longue portée, dont la livraison est prévue en 2027.
Petit, le crâne dégarni, Dino Scala semblait au-dessus de tous soupçons.
Belga
La ministre socialiste de la Défense, Ludivine Dedonder, soutient le renforcement de l’effort. Elle fait toutefois remarquer: «On peut donner demain des milliards à la Défense, mais elle ne sera pas capable de les absorber par manque de personnel.»
Equipé d’un système de largage, le drone offre la possibilité de lâcher l’hameçon et son appât à des distances inégalées.
L’idée de re-réformer la Protection civile avait déjà été évoquée lors des inondations de juillet dernier.
Les 250 militaires belges actuellement déployés en Roumanie seront tous rentrés au pays pour le 15 juillet prochain.
belgaimage-177244913-full
La fréquentation du piétonnier ayant augmenté, il est nécessaire d’organiser la cohabitation des différents usagers.
Lors de sa mise en service, l’hôpital Reine Astrid soignait l’ensemble des militaires et les miliciens. La suppression du service militaire a fortement réduit ses activités, d’autant que pour les soins basiques, les militaires de carrière ont, eux, été progressivement orientés vers le civil.
Des militaires russes de faction à l’entrée du port de Marioupol: «L’armée russe n’est pas ce que l’on pensait avant le conflit», juge André Dumoulin.