Créer du lien, c’est aussi aider les réfugiés

Dans le magasin collaboratif TransiStore, local partagé entre une coopérative d’agriculteurs wallons, Oxfam et Etterbeek en transition, Olivier (à gauche) et François-Olivier travaillent à l’hébergement des réfugiés.
Dans le magasin collaboratif TransiStore, local partagé entre une coopérative d’agriculteurs wallons, Oxfam et Etterbeek en transition, Olivier (à gauche) et François-Olivier travaillent à l’hébergement des réfugiés. - Roger Milutin.

Depuis octobre dernier, Olivier Pilette a convaincu les membres du rassemblement Etterbeek en transition de relayer des actions pour l’hébergement de migrants. Il y a un an, ce jeune Etterbeekois, actif au sein de la plateforme citoyenne de soutien aux migrants et réfugiés, a commencé à héberger des migrants dans son appartement. Il y a un an, il ne pensait pas accueillir en continu. « Mais désormais, j’ai toujours quelqu’un chez moi, parfois même plus de trois à la fois », explique-t-il dans le magasin collaboratif TransiStore, local partagé entre une coopérative d’agriculteurs wallons, Oxfam et Etterbeek en transition. Il permet aux habitants de la commune de se rassembler autour de projets de transition, des citoyens qui se réunissent pour réfléchir et développer ensemble des projets autour d’un même objectif : « Créer du lien ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous