Le maraîchage urbain pour s’insérer dans l’économie circulaire

Les 1.500 m
2
 du potager urbain de l’Atelier Groot Eiland sont situés dans un ancien lit de la Petite Senne, à Molenbeek. © D.R.
Les 1.500 m 2 du potager urbain de l’Atelier Groot Eiland sont situés dans un ancien lit de la Petite Senne, à Molenbeek. © D.R. - D. R.

Au départ, il s’agissait d’une friche communale recouverte de pelouse, située entre l’hôtel Meininger et des logements sociaux de Molenbeek-Saint-Jean. Désormais, cet ancien lit de la Petite Senne voit fleurir une myriade d’espèces végétales différentes et sert de potager urbain. Ses 1.500 m2 sont exploités par l’Atelier Groot Eiland, une ASBL bruxelloise qui travaille à la socialisation, l’intégration et l’émancipation des demandeurs d’emploi.

Les fruits et légumes produits et récoltés servent de matière première aux petits plats concoctés dans le nouveau restaurant social et zéro déchets Bel Mundo, inauguré fin 2016 à l’occasion des 30 ans de l’ASBL, ainsi qu’à la sandwicherie durable Bel’O, situés à deux pas du potager urbain dénommé Bel Akker (1). « Les légumes cueillis le matin sont mangés à midi… difficile d’avoir plus frais », indique Tom Dedeurwaerder, coordinateur général de l’Atelier Groot Eiland.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous