Une indemnisation des pertes? Si le phénomène est reconnu comme calamité agricole

Les agriculteurs font grise mine : la météo n’a pas été de leur côté cette année et, dans bien des secteurs, les récoltes seront mauvaises. Pourraient-ils être indemnisés pour les pertes encourues ? Oui, si le phénomène météorologique en cause est jugé exceptionnel et reconnu officiellement comme « calamité agricole ».

Ce fut le cas l’an dernier pour la sécheresse qui avait sévi de la mi-mars à la mi-septembre, rappelle le cabinet du vice-président et ministre de l’Agriculture wallon, Willy Borsus (MR).

Les pluies persistantes appartiennent également à la liste des phénomènes météorologiques susceptibles d’être qualifiés de calamités agricoles, lesquelles ont été fixées dans un arrêté du gouvernement wallon de mai 2017.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous