Inquiétudes quant à la sécurité

Si Pepper se voit remis au placard, c’est aussi sans doute pour des raisons de sécurité. «On a vu pas mal de chercheurs ces dernières années qui ont pu pirater le petit robot, explique le professeur Vanderdonckt. Difficile dès lors de lui accorder une confiance aveugle pour la lecture de ticket d’embarquement ou même de sécurité physique puisque des chercheurs sont même parvenus à le télécommander. Pas rassurant surtout quand on sait qu’il est en outre bardé de capteurs et pourrait dès lors espionner son propriétaire pour le compte de pirates».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous