La Belgique pèse

La Belgique ne doit pas rester en spectatrice du débat sur la déforestation, insiste le WWF. Selon l’organisation, les importations de notre pays en soja, cacao, bœuf et cuir, huile de palme, café, hévéa, bois et papier nécessitent une surface agricole de 10,4 millions d’hectares dont 40 % se trouvent dans des pays à haut risque de déforestation comme le Brésil, la Côte d’Ivoire, l’Argentine, l’Indonésie et la Malaisie. « La Belgique doit gommer son empreinte déforestation », dit le WWF qui insiste pour que nos autorités soutiennent une loi européenne ambitieuse dans ce domaine et de développer une stratégie pour rendre les filières d’approvisionnement plus propres. L’ONG a reçu une oreille attentive des ministres régionaux auxquels elle s’est adressée. Par la voix de la ministre fédérale de l’Environnement, Zakia Khattabi (Ecolo), la Belgique a récemment rejoint huit autres pays européens signataires de la déclaration d’Amsterdam qui les engage à mettre en place des filières d’importation « zéro déforestation ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous