Les canicules estivales devraient être plus fréquentes. A Bruxelles, le nombre de vagues de chaleur devrait être multiplié par trois ou quatre.
Depuis 1925, le niveau de la mer à la côte belge a monté de 20 centimètres.
Après 1998, année extrêmement chaude en raison du phénomène El Niño, les mesures de la température de l’air ont pu laisser croire que le réchauffement faisait une pause.
Et il y a en moyenne 3 fois plus de périodes de fortes chaleurs dans le centre de Bruxelles qu’en zone rurale.
Une augmentation de la concentration de CO
2
 cause généralement une croissance végétale plus rapide
: plus de CO
2
, c’est en effet plus de carbone disponible pour la photosynthèse.
On prédit qu’au rythme actuel l’acidité des océans aura augmenté de 150
% en 2050.
Des causes internes et des causes externes au système climatique influencent la température d’une année sur l’autre.
Le réchauffement provoque des changements du climat et ce dernier a des conséquences sur la nature et sur les activités humaines sur Terre.
Au cours de ces 30 dernières années, le soleil a d’ailleurs plutôt eu tendance à se refroidir légèrement alors que le réchauffement s’est accéléré.
Le Giec associe des représentants des Etats siégeant aux Nations unies et la communauté scientifique.
Selon l’OMM, le CO
2
 est responsable d’environ 66
% du «
forçage radiatif
» (l’effet de réchauffement) depuis la période préindustrielle.
Selon la société météorologique américaine, «
La principale cause du changement climatique au cours des cinquante dernières années et l’accroissement de la concentration des gaz à effet de serre d’origine humaine
».
Tous les scientifiques l’admettent, sur base de leurs relevés
: le réchauffement climatique est une réalité.
Dans l’Arctique, la surface de la banquise (glace de mer) au mois de septembre diminue d’environ 13
% par décennie.
Le fédéral promet des investissements d’environ 35 milliards d’euros sur la période 2021-2030.
CO2histo
L’un des axes de la future politique climatique wallonne portera sur les transports. En commun, décarboné... un enjeu majeur.
Profitant du réchauffement des températures, le moustique tigre continue à progresser au nord vers nos contrées.
Transition: booster le train
d-20180621-3MVLEV 2019-07-23 19:16:12