Des manifestations de jeunes et de représentants de peuples menacés ont émaillé les dernières heures officielles de la COP de Madrid.
Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne.
Pierre Larrouturou.
Commerce, batteries, biodiversité, forêts et pollutions
XNA201912119385.jpg
CLIMATE CONFERENCE COP25 MADRID WEDNESDAY
BELGIUM-EU-ENVIRONMENT
Psychiatre et aéronaute, pilote de l’avion solaire Solar Impulse, Bertrand Piccard est démonté, mais pas totalement déprimé. © Dominique Duchesnes.
d-20191208-3XNE16 2019-12-08 09:11:53
d-20191015-3WNJFK 2019-10-15 15:16:54
d-20191008-3WJ5PV 2019-10-08 12:36:39
Dimanche, environ 3.000 personnes ont formé une chaîne humaine autour du parlement, du palais royal et du siège du gouvernement.
Les bourdons sont particuièrement en mauvaise posture en Belgique.
A peine 40
% des eaux de surface en Europe peuvent être considérées en bon état écologique. Les plus impactées se situent en zone fortement urbanisées.
d-20040607-WH9EPF
Le logo de la COP25 qui devait initialement se tenir au Chili résume à lui seul le sentiment d’urgence. Superposée à l’image de la planète, la silhouette longiligne du Chili figure les aiguilles d’une horloge qui marque de fatidiques minutes.
Le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans était à Tournai le 2 décembre en visite dans une «
école pour demain
».
L’heure était aux derniers préparatifs, dimanche, à Madrid où débute la COP25 ce lundi.
Des territoires chauds aujourd’hui pourraient devenir inhabitables pour l’être humain.
La météorologie (ici l’Observatoire d’Uccle) s’intéresse à des paramètres instantanés sur une échelle limitée dans le temps et l’espace.