Réemployer les matériaux de chantier, enjeu d’avenir

Responsable du projet BatiTerre, Nicolas Smets travaille depuis un an au développement de cette prometteuse filière de réemploi de matériaux de construction.
Responsable du projet BatiTerre, Nicolas Smets travaille depuis un an au développement de cette prometteuse filière de réemploi de matériaux de construction. - Pierree-Yves Thienpont

Vous en avez certainement déjà vu, au pied d’immeubles en train d’être rénovés : les containers, grandes bennes du « tout-venant » issu des chantiers urbains. Fauteuils de bureaux, isolants, radiateurs, revêtements de sol… On y trouve de tout. Pour un passant non averti, c’est un simple tas de déchets. Pour Nicolas Smets, responsable du projet BatiTerre, il s’agit plutôt d’un tas de ressources incroyables auxquelles une seconde vie aurait pu être donnée. « Trop peu de matériaux de chantiers sont aujourd’hui réutilisés », regrette ce jeune homme engagé depuis un an pour développer ce projet de revalorisation des matériaux de construction. « Les entreprises pourraient pourtant utiliser différents conteneurs séparant bois, déchets électroniques et matériaux inertes. Mais la réalité du secteur encourage plutôt à payer un peu plus cher un seul container dans lequel on peut tout jeter, souvent pour aller plus vite. Sur de nombreux chantiers, les questions de circularité ne sont pas posées. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous