Les sex-toys sous la loupe

L’an dernier, le salon avait suscité la polémique après avoir annulé un Award de l’innovation attribué au sex-toy Osé, présenté par la start-up Lora DiCarlo. La Consumer Technology Association (CTA), qui décerne les prix, avait dans un premier temps justifié ce retrait par son règlement qui interdit les produits « immoraux, obscènes, indécents, profanes ou non conformes à (son) image ». Accusée de discrimination envers le public féminin et plusieurs fois pointée du doigt pour le manque d’intervenantes pendant ses conférences, la CTA est, cette année, décidée à éviter le « bad buzz ». Elle a donc créé une nouvelle catégorie récompensée cette année, la « tech’ du plaisir ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous