Bruxelles: quand le bois «inutile» se transforme en objets sur mesure

Bout 2 Bois transforme les chutes en objets sur mesure.
Bout 2 Bois transforme les chutes en objets sur mesure. - Roger Milutin.

On ne transporte pas un Bruegel ni un Ensor dans un simple carton bourré de balles en frigolite… Chez Mobull, chaque œuvre qui voyage d’un musée à une expo, et retour, a sa caisse personnalisée, au millimètre près. Une pièce unique, vouée, jusqu’il y a peu, à la déchetterie. « Rares sont nos clients qui ont la place pour les garder, explique Sophie Reyniers, Museum project coordinator pour la société allemande. Et il est souvent difficile de les réutiliser. Pourtant, ce sont des matériaux de qualité… »

Ils font, depuis peu, le bonheur d’Eric Frère. Le responsable de Bout 2 Bois, la menuiserie de la Ferme Nos Pilifs, est à la recherche permanente de bois de récup, qu’il transforme, avec six menuisiers, en objets sur mesure. « C’est du donnant donnant, sourit Sophie Reyniers. On y gagne financièrement et environnementalement. Et je pense qu’eux aussi. » Les caisses de Mobull se métamorphosent en sièges, lampes, tables, de quoi faire un show-room complet, celui de l’entreprise.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous