À Lagos, troquer du plastique pour une vie meilleure

Dans la mégapole de 21 millions d’habitants qu’est Lagos, 15.000 tonnes de déchets sont générés chaque jour dont 40
% seulement sont collectés par les autorités locales.
Dans la mégapole de 21 millions d’habitants qu’est Lagos, 15.000 tonnes de déchets sont générés chaque jour dont 40 % seulement sont collectés par les autorités locales. - NYANCHO NWANRI.

Assise par terre, entourée de grands sacs et de poubelles recrachant des bouteilles de plastique, une ouvrière, gilet fluorescent et foulard taché sur la tête, les trie et en retire les étiquettes à l’aide d’un petit couteau. Avant qu’elles ne soient pressées, revendues comme matière première auprès d’entreprises locales mais aussi asiatiques et américaines et transformées en fibres pour les vêtements, par exemple. « Recycler, c’est très important, particulièrement au Nigeria », explique-t-elle. « Parce que, comme vous pouvez le voir, notre environnement n’est pas très propre. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous