L’ours blanc affamé et en errance a été conduit dans un zoo de Sibérie

L’ourse polaires avait été repérée dans une décharge à 800 km de son habitat
L’ourse polaires avait été repérée dans une décharge à 800 km de son habitat - Reuters

Une ourse polaire qui errait, affamée, aux alentours de la ville la plus septentrionale de Russie, Norilsk, loin de son habitat naturel a été conduite dans un zoo de Sibérie.

La femelle s’était repliée sur une décharge, se nourrissant d’aliments pourris, a précisé dans un communiqué le zoo de Royev Ruchei, situé à quelque 1.500 kilomètres au sud de Norilsk.

Les étendues de glace qui servent normalement de terrain de chasse aux ours polaires ont reculé sous l’effet des températures élevées que connaît la région, selon les experts.

« Cette diminution du manteau de glace entraîne un changement dans le comportement alimentaire des animaux », pointe Dmitry Gorshkov, expert en biodiversité de la section russe du WWF. « Incapables de chasser les phoques, les ours sont forcés de parcourir des centaines de kilomètres à la recherche de nourriture, qu’ils finissent généralement par trouver à proximité d’implantations humaines. »