Ce lundi 4 février, c’est le «Grey Day», jour où l’énergie verte est épuisée

© Le Soir/Michel Tonneau
© Le Soir/Michel Tonneau

Ce lundi, c’est le « Grey Day » en Belgique, le jour de l’année où l’énergie verte est épuisée. Jusqu’à la fin de l’année, les Belges devront se contenter« d’énergie grise», produite à partir du nucléaire ou d’énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon).

En 2018, le « Grey Day » était tombé le 2 février. Il y a donc une maigre amélioration cette année. Si la Belgique poursuit la «verdisation» de son parc de production électrique au rythme actuel (+0,4% annuel), l’énergie ne sera totalement renouvelable que dans 227 ans. Pas en 2050 comme prévu mais en... 2246.

La part de l’énergie renouvelable en Belgique est passée de 8,7% en 2016 à 9,1% en 2017. L’énergie verte ne représente que 33 jours en 2019.