Novacitis, pionnier de l’immobilier durable

Grâce à la jeune coopérative Novacitis, l’ancienne menuiserie située à 500 mètres de la place Saint-Lambert, 
se muera peu à peu en pépinière pour acteurs de l’économie solidaire. © Thomas Van Ass.
Grâce à la jeune coopérative Novacitis, l’ancienne menuiserie située à 500 mètres de la place Saint-Lambert, se muera peu à peu en pépinière pour acteurs de l’économie solidaire. © Thomas Van Ass.

Pas moins de 64 % de francophones seraient prêts à investir directement dans des entreprises à éthique très forte, socialement responsables et respectueuses de l’environnement. Et 51 % se disent partant pour investir dans des fonds éthiques et responsables, particulièrement s’il s’agit de soutenir un projet concret.

L’alimentation biologique arrive en tête des intérêts mentionnés par les investisseurs citoyens, suivis des projets d’énergies renouvelables et d’immobilier de logement social. La mobilité vient en quatrième position.

C’est ce qui ressort d’une enquête menée auprès de 100 Bruxellois et 200 Wallons pour le compte du réseau Financité et de Novacitis. Autre information : c’est entre 41 et 50 ans que l’on serait le plus motivé (68 %) à sortir son argent des banques pour se lancer dans l’investissement solidaire à impacts positifs pour la planète.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous