Climat: une nuit de négociations

Pour les ONG le projet est inacceptable. «
Il reste 24 heures pour réinjecter de l’ambition». © Reuters
Pour les ONG le projet est inacceptable. « Il reste 24 heures pour réinjecter de l’ambition». © Reuters - Reuters

Il reste en principe moins de 24 heures pour parvenir à un accord mondial sur le climat. Au Bourget (près de Paris) où ils sont réunis depuis le 30 novembre, les 195 pays du monde ont entamé un long marathon, mercredi soir, pour finaliser un texte qui doit être adopté par consensus, vendredi.

Vers 15 heures, la présidence française de la conférence qui espère toujours boucler les négociations jeudi en fin de journée a présenté un nouveau texte de conclusions. Les ministres et les experts ont disposé de quelques heures pour étudier les 29 pages (on part de 43) encore truffées d’options ouvertes et de « crochets ». De retour en séance plénière vers 20 heures, on a pu mesurer leur état d’esprit avant qu’on entame une nuit blanche de palabres. En résumé : le texte peut servir de base de négociation, mais la liste des préoccupations et des critiques est longue.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous