Le réchauffement climatique pourrait atteindre +3,4ºC en 2100

© Fotolia
© Fotolia

Malgré les efforts fournis par la Chine et l’Inde, la planète reste sur une trajectoire d’augmentation de la température de plus de 3ºC d’ici la fin du siècle, estime le projet Climate Action Tracker (CAT) dans une nouvelle analyse publiée mercredi en marge de la COP23 à Bonn.

Si les États mettaient pleinement en œuvre les engagements pris en vertu de l’Accord de Paris, le réchauffement climatique atteindrait 3,2ºC à la fin du siècle, contre +2,8ºC pronostiqué encore l’année dernière. Cette détérioration s’explique par la volonté entre-temps exprimée par le président Trump de faire sortir les USA de l’Accord de Paris.

Des conséquences imprévisibles

Les scientifiques estiment qu’au-delà de 2ºC, le réchauffement de la planète pourrait avoir des conséquences imprévisibles. À politiques inchangées, le réchauffement climatique atteindrait même 3,4ºC à l’horizon 2100 par rapport au niveau pré-industriel, prévoit le CAT sur base d’une évaluation de 32 pays, totalisant 80 % des émissions mondiales.

Les projections du CAT font état d’une augmentation de 9 à 13 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre entre 2020 et 2030, en raison de hausses attendues dans des pays comme la Turquie, l’Indonésie et l’Arabie saoudite (neuvième pollueur mondial). Dans 17 pays sur les 32 analysés, les émissions bondiraient de plus de 20 % sur la décennie 2020-2030 à politiques inchangées.